top of page

La phobie scolaire



Qu'est ce qu'une phobie scolaire?


Selon la définition du neuropsychiatre Dr Ajuriaguerra, il s'agit de "jeunes qui, pour des raisons irrationnelles, refusent de se rendre à l'école et résistent avec des réactions d'anxiété très vives ou d'angoisse si on les force à y aller."

C'est un trouble très difficile à vivre pour les parents comme pour les enfants.


Il y a phobie scolaire quand l'école devient une source de souffrance pour l'enfant. Celui-ci est tellement stressé qu'il ne peut plus aller à l'école, fait une crise d'angoisse ou de panique. Le phénomène n'a pas lieu de temps en temps mais se reproduit tous les matins.


Cela peut commencer au début par des maux de ventre, des excuses pour ne plus aller à l'école, des absences volontaires à certains cours, des insomnies etc..

Il ne s'agit pas d'un caprice de l'enfant mais bel et bien d'un symptôme qui nécessite un accompagnement. Elle peut concerner tous les âges scolaires et est en nette progression depuis plusieurs années.


Quelles en sont les causes?


La phobie scolaire peut avoir plusieurs causes très diverses.

Il peut s'agir d'une mauvaise entente avec les professeurs ou les camarades. Elle a souvent lieu lorsqu'ils sont victimes de harcèlement scolaire.

Il peut s'agir également d'un sentiment "d'inadéquation" au système. Les élèves qui souffrent de troubles d'apprentissage, d'hyperactivité ou de précocité peuvent aussi ressentir ces troubles anxieux.

Les facteurs peuvent être également environnementaux: deuil, déménagement, séparation des parents, confinement..

Quelle que soit la raison, il faut prendre cela au sérieux.


Comment faire?


Il est important d'agir vite afin que la situation ne se cristallise pas trop.


A titre personnel, j'ai dû gérer un début de phobie scolaire avec ma fille hypersensible et souffrant de trouble dys. Celle-ci avait souvent mal au ventre et a fini par ne plus vouloir aller à l'école. Elle pleurait beaucoup car elle avait été humiliée par un professeur alors qu'elle avait fourni le travail demandé. Elle avait été aussi victime d'injustice par un autre enseignant à plusieurs reprises.

Dans mon cas où il s'agit d'un manque de bienveillance des enseignants, j'ai contacté les professeurs en question et le proviseur pour qu'ils prennent conscience de la situation. La prise au sérieux du problème par l'établissement est un bon indice de prise en compte du bien-être de l'élève.

J'ai été surprise de voir leur inquiétude et la prise de conscience des professeurs.

Parfois ils ne se rendent simplement pas compte de leur attitude et ne réalisent pas que leurs paroles peuvent être prises de façon totalement différente en fonction de la sensibilité de l'enfant et de son vécu.

Un changement d'attitude et plus de bienveillance peut réellement améliorer les choses.

La démarche de dialogue avec l'établissement et l'Inspection académique est aussi primordiale en cas de harcèlement scolaire pour faire cesser les élèves qui provoquent cette situation.


Parallèlement à ce dialogue , il est aussi important de se faire aider par un psychologue ou un pédopsychiatre et de mettre en place un suivi régulier.


Un coach scolaire spécialisé dans la gestion d'émotions, un sophrologue ou des thérapies cognitive comportementales peuvent également avoir des effets positifs et peuvent compléter l'accompagnement de l'enfant dans sa reprise de confiance et sa gestion d'émotions. Pour envisager un retour serein à l'école, il est important d'avoir une forte coopération entre tous les intervenants (école, parents, médecins, accompagnants)


Dans les cas les plus graves, et lorsque la situation ne s'améliore pas, une déscolarisation peut être envisagée avec un suivi au CNED (gratuit si c'est une demande du pédopsychiatre)

La mise en place d'un P.A.I ( projet d'accueil individualisé) au sein de l'établissement pourra également être mis en place pour permettre à l'enfant d'aménager son temps scolaire et réintégrer progressivement sa classe.


Cela peut prendre du temps car chaque enfant est différent mais la majorité des enfants finit par reprendre une scolarité dans de bonnes condition, heureusement!


Votre enfant est victime de phobie scolaire? N'hésitez pas à nous contacter.

Nous proposons un accompagnement avec le Cleen*, la PNL* et le coaching scolaire pour lui permettre de retrouver de la sérénité dans sa scolarité.


*CLEEN: Coaching de Libération des Empreintes Emotionnelles Négatives

*PNL: Programmation Neuro Linguistique



1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Abonnez-vous à notre blog et notre newsletter

Merci de vous être abonné !

bottom of page